Encore ébranlée par cette salve de violence,d'horreur j'ai envie de vous emmener faire un tour dans ma Provence,au calme dans un paysage qui n'a pas ou presque pas changé depuis Giono ou Mistral.

C'est l'odeur du thym , du serpolet, de la marjolaine & du pèbre d'ai ou sarriette qui nous guide dans ce paysage où le silence est comme une évidence !

photo-388

De temps à autre un âne brait ,un chien aboie mais c'est tout !

On peut alors contempler à loisir ce paysage minéral 

photo-701

photo-702

Le vert tendre des feuilles d'olivier 

photo-706

La beauté de l'oliveraie

photo-709

photo-708

photo-704

photo-703La puissance qui se dégage du tronc de certains arbres

photo-707

photo-705

J'aime me perdre dans ce paysage si beau & apaisant

photo-708

photo-710

Quand les pluies sont abondantes alors les ruisseaux ressurgissent, ce sont les sorgues et il suffit de les suivre pour retrouver un décor digne de l'Italie

photo-698

photo-696

Elles nous mènent à la ville où des boutiques sont restées figées dans le temps

photo-693

 

et d'autres jouent la carte de la modernité

photo-699

photo-690

On y admire aussi les édifices religieux dont l'austérité extérieure contraste avec la munificence des choeurs

photo-694

photo-695

C'est la Collégiale de Notre dame des Anges à L'isle sur la Sorgue .Impossible de photographier l'intérieur car elle est en réfection , j'avais adoré son "ciel" bleu couvert d'anges lors d'une précédente visite.

J'espère avoir alléger une actualité des plus plombées .Personne ne peut échapper à ces événements dévastateurs ni à l'émotion qu'ils provoquent.Ce soir on a prouvé qu'on était tous unis.

Je vous embrasse en ce dimanche exceptionnel.Couson